: LOUIS EVELY : Le vrai temple de Dieu c'est l'homme














                  "Le vrai temple de Dieu c'est l'Homme"  

: Accueil : L'homme,
son parcours
: Ses écrits,
ses conférences
: Que nous
dit-il ?
: Louis Évely
aujourd'hui
:




Témoignages




: L'association
Transmission

 
Vie et activités des groupes locaux


les amis de Louis Évely
en Belgique
en France
en Suisse
et partout dans le monde


Transmission réunit des dizaines de personnes en Belgique, en Suisse et en France, qui ont à coeur de faire vivre les idées de Louis Évely.
Les 4 groupes locaux ont leur identité et leur vie propre, et ceci contribue à l'enrichissement de toute l'association.
Débats, réflexion, communication : de multiples modes d'action sont adoptés, à l'initiative de chaque groupe - et toujours dans la convivialité.
:   Vie et activités des groupes locaux
:   Le bulletin de l'association
:   Publications et site internet
:   Débats et échanges
:   Participez !
:   Transmission, les amis de Louis Évely


~~~~~~~~~~~
Groupe de Bruxelles
~~~~~~~~~~~
Groupe de Genève
~~~~~~~~~~~
Groupe de Lyon
~~~~~~~~~~~
Groupe de L`Aube
Bruxelles




Groupe Transmission de Bruxelles :
Philippe RONSSE
Chaussée de Boitsfort, 15 / 65
1050 BRUXELLES
Belgique
+32 2 789 47 90
philippe@ronsse.be

Yvan NOBELS
Avenue Hamoir 1, Bt 8/19
1180 BRUXELLES
Belgique
+32 2 345 15 08
yvan.nobels@skynet.be

~~~~~~~~~~~

Notre groupe se présente :
Dès le début des rencontres – 6 ans déjà – notre groupe a puisé de fois en fois son inspiration dans le livre "Et si tout avait un sens" . À chacune d’elles, son chapitre et le partage de chacun sur l’effet qu’il lui a laissé. Pour les uns, acquièscement sans réserve, à d’autres les nuances, voire le doute ou même, c’est plus rare, l’incompréhension ou l’agacement. Tout cela préparé le plus souvent avec grand soin de manière à se déposer aussi vrai que possible autour de la table. Pas d’argumentation, ni de discussion. Rien que l’écho que fait le texte en soi : comment il nous rejoint, comment il nous pose question et, mieux, comment il nous fait entrevoir de nouvelles raisons de croire et d’espérer.
Nous sommes un kaléidoscope de différences librement partagées, dépourvu de la crainte du jugement de l’autre. Un bon échantillon de l’humanité en quête de son sens, en somme. Notre époque, notre culture occidentale, ne se satisfait plus du sanctuaire des vérités toutes faites. Elle nous force à sortir et à chercher par nous-mêmes, en nous ouvrant les uns aux autres, ce qui donne véritablement sens à notre existence. Louis ÉVELY, en vrai prophète de notre temps, l’avait bien vu, lui dont les écrits continuent à aiguillonner nos certitudes rassurantes.
À l’origine, la vingtaine de personnes qui composent notre groupe n’avait pas vocation particulière à se rassembler, sauf qu’un noyau lui préexistait : celui des anciens élèves de Louis ÉVELY. À partir de là, le bouche à oreille a fonctionné. La faim de découvrir, de se découvrir porteur d’une voix intérieure a fait le reste, alimentée par l’espoir que Louis en fût l’éveilleur. Aujourd’hui, la personnalité de notre groupe semble bien assise, faite d’amitié et de réelle proximité les uns aux autres, ce qui constitue un terreau idéalement fertile pour les éclosions personnelles et les prises de risques par rapport à ce que nous croyions de mieux ancré en nous.
La vie fait ensuite que les uns vont, que les autres viennent. Mais la motivation persiste. En témoigne indiscutablement l’appétit que nous avons à nous retrouver, de trimestre en trimestre, pour nous dire et nous écouter… appétit que nous prenons à vrai dire aussi le soin de satisfaire par la mise en commun de petits plats très simples, le tout donnant son vrai sens au mot "agapes".
C’est ainsi que nous devenons "pain" les uns pour les autres, à travers l’expression hésitante de nos prises de conscience respectives. Rien moins que de rendre concrète et vivante l’invitation faite par Jésus à la dernière Cène : "Comme je suis pain pour vous, soyez-le maintenant les uns pour les autres, en mémoire de moi, en mémoire de ce que vous avez vécu avec moi" ?
Lieu de parole, "Transmission" nourrit ses membres et les envoie faire de même, au creux intime de leurs quotidiens respectifs.
|Philippe Ronsse|

~~~~~~~~~~~

Un aperçu de la vie de notre groupe :
À l’instigation d’Henri Bouyol, notre thème du 15 janvier 2012, hors du commun, voire audacieux, tenait en ceci : rédiger un Notre Père à soi, comme l’avait fait Louis en son temps, un Notre Père qui rejoigne d’aussi près que possible le fondement de notre foi, telle que chacun la vit intimement aujourd’hui.
Quand nous parlons de notre foi, nous touchons au sens même que nous donnons à notre vie. Y a-t-il quelque chose de plus sensible, de plus délicat en nous que cela ? Un ami ne nous disait-il pas un jour qu’il lui était plus facile de se montrer tout nu que d’exprimer l’indicible de sa foi à ses plus proches ? Car en effet, il n’y a ni raison, ni conviction à notre foi, même si c’est notre pensée qui la nourrit. Elle est avant tout faite de confiance et donc d’émotion, fragile et cristalline, unique et singulière en chacun, tellement que nous pouvons en trembler en nous livrant, de peur d’être mal compris ou mal reçu.
Autant dire que livrer "son" Notre Père au groupe n’avait rien de la lecture d’un texte que nous aurions voulu original et édifiant, pas plus qu’écouter celui des autres n’avait quelque chose d’instructif. Spontanément chacun s’est tu, laissant résonner en lui ce qu’il venait d’entendre, comme s’il s’efforçait de recevoir la personne même qui venait de parler, en mettant momentanément entre parenthèse ce qu’il croyait en lui-même. Miracle de l’écoute et de l’accueil qui permet de vivre dans le recueillement sa présence à l’autre, quelle que soit le fondement et la forme de sa spiritualité propre.
Au-delà de ses écrits, n’est-ce pas un legs inestimable de Louis Évely que de nous permettre ce genre de rencontre, vécue dans la liberté d’être, ainsi qu’il l’a lui-même promue ? L’expérience de ce Notre Père transposé dans notre foi actuelle et riche de nos propres mots, nous incite à nous en réjouir et à en partager les bienfaits ... Transmission !

~~~~~~~~~~~


Lors de notre réunion du dimanche 19 juin 2011, nous étions seize présents à débattre sur le thème "Rentrez en vous-même" (dans le livre "Et si tout avait un sens", pages 155-158). Ce fut un très bon échange. Après le repas, nous avons informé nos adhérents de la concrétisation de la bonne structure et de la saine évolution de l’association Transmission. Philippe Ronsse nous a présenté les "actes" de la rencontre à l’Aube du 18 / 19 mars, à l’occasion de la célébration du centenaire de la naissance de Louis Évely.
Tous réunis, nous remercions toute l’équipe d’animation et d’accueil de la session à l’Aube, pour le bon travail accompli et personnellement, je tiens à féliciter Michel Barlow pour le compte rendu très fidèle qu’il a réalisé des exposés et des débats dans les "actes" du colloque. Il a fait un travail gigantesque dans un court délai et tout seul ; bravo et cordial merci.
|Yvan Nobels|

~~~~~~~~~~~

Nos évènements passés et à venir :
:   3 octobre 2010 : Commémorations du centenaire de Louis Evely au Collège Cardinal Mercier de Braine L'Alleud
Genève




Groupe Transmission de Genève :
Déborah-Michèle Bouyol

1, quai du Cheval blanc

CH 1227 Carouge

tél +41 22 342 42 21 ou +41 79 819 86 26

md.bouyol@hotmail.com

~~~~~~~~~~~

Notre groupe se présente :
Lors de la rencontre à l’Aube en 2005, pour les vingt ans du départ de Louis Évely, des amis de France, de Belgique et de Suisse se sont retrouvés. Mary a proposé à ces trois pays de constituer une association "Transmission" regroupant les amis de Louis Évely, afin de répandre toujours plus ses idées. Une première rencontre a donc eu lieu à Genève (Collonge-Bellerive) avec la présence de Mary Évely, Henri Bouyol et Michel Barlow, entourés d’une quarantaine de personnes. Jeanne Gruet, Déborah Bouyol et Marianne Maurer, qui toutes trois avaient fait connaissance à l’Aube, ont organisé cette première rencontre en envoyant plusieurs invitations. L’association "Transmission" de Genève était née !
Le 13 mai 2006, a eu lieu la première rencontre de l’association chez l’une des trois. Pour cette première rencontre, nous étions sept, quatorze s’étant excusés ! Depuis, le groupe s’est étoffé et compte aujourd’hui entre 15 et 20 personnes. Ces rencontres se font à tour de rôle chez les uns et les autres, le samedi après-midi. En septembre 2012, nous nous sommes rencontrés pour la vingtième fois.
Les thèmes sont choisis à l’avance par l’ensemble du groupe. Ils permettent un large partage, des débats très riches, chacun se sentant libre de s’exprimer, sans crainte d’être jugé. Les horizons spirituels du groupe sont très variés, il y règne une ambiance très vivante, respectueuse et chaleureuse et toujours en fidélité à la pensée de Louis Évely. Ces rencontres ont lieu trois à quatre fois par an et se terminent toujours par un délicieux goûter, chacun ayant apporté un "petit quelque chose" à partager. La jeunesse commence à nous rejoindre, ce qui nous réjouit.
En principe, c’est la personne qui reçoit le groupe qui "dirige" les débats. Nous essayons de faire à tour de rôle la rédaction des comptes-rendus, mais ce n’est pas facile… ! À plusieurs reprises, les entretiens et partages ont été enregistrés. La rédaction est peut être plus proche de la réalité des échanges, mais pour la personne qui en est en charge, retranscrire l’enregistrement est un long travail.
|Jean-Paul Bruggimann|

~~~~~~~~~~~

Un aperçu de la vie de notre groupe :
Les Thèmes abordés pendant nos réunions :
- Le Pouvoir – l’Autorité, à partir du livre "Et si tout avait un sens ?" (Monte-Cristo, 2005), p. 193. Le pouvoir corrompt, l’autorité est un service qui fait grandir : "Jésus a refusé le pouvoir, mais il enseignait avec autorité".
- Amour et Respect de l’Homme, à partir du même livre, p. 196. "Le Christ est l’être qui a l’intimité la plus profonde avec Dieu et la communication la plus aisée avec les hommes. Il ne s’envole pas mystiquement dans les nuages, il écoute en permanence ce qui l’inspire et il a, avec ceux qui l’entourent, un rapport cordial, respectueux, bien que lucide."
- La Prière, toujours à partir du même livre : Dieu ne se substitue à personne, ce que je demande à Dieu, il n’a que moi pour le réaliser. "Je n’intercède pas auprès de Dieu pour les autres ; je pense que Dieu intercède auprès de moi pour que je leur communique un peu de ce qu’Il leur destine."
La prière d’un homme moderne (Seuil 1969 - Desclée de Brouwer). "Prier ce n’est pas parler à Dieu, c’est écouter Dieu qui nous parle. Prier, ce n’est pas demander à Dieu, mais recevoir ce qu’il veut me donner."
Éterniser sa vie(Centurion 1991 - Desclée de Brouwer, 1997). Prier c’est changer de niveau de vie, entrer dans un autre monde ; j’y apporte mes tristesses, mes frustrations, mes fureurs, mes ambitions et je m’introduis dans le monde de Dieu.
- Pardon et Culpabilité : Le pardon n’exclut pas la mémoire. Pardonner, ce n’est pas oublier, c’est renoncer à se venger. Le pardon doit être un choix. La culpabilité peut mener à un manque de confiance en soi. Il faut prendre conscience de ses actes, distinguer le bien du mal. Prendre conscience que nous sommes pardonnés et aimés de Dieu.
- La Foi, à partir du livre "Et si tout avait un sens ?" p. 137 et des "Chemins de ma foi" (Centurion, 1990) : "La foi est un doute surmonté." Avec la foi, je me sens exister, je me sens vivre, j’ai confiance en moi et je me tourne vers les autres. Je me sens aidé, porté, plein d’énergie. Le véritable amour de l’Homme est le vrai amour de Dieu. "La foi est toujours un mélange de lumière et d’obscurité. Croire, c’est être fidèle dans les ténèbres à ce qu’on a vu dans la lumière."
- La Mort, à partir des livres "Questions de vie et de mort" (autoédité, 1978) p. 95 ; "Chaque jour est une aube" (Centurion, 1987) p.76 ; "Et si tout avait un sens ?" (Monte-Cristo, 2005) :
"La vraie mort n’est pas de mourir, c’est d’arrêter de croire, arrêter de croître, arrêter de naître et l’on s’arrête à tout âge !"
"C’est très facile de mourir mort, mais mourir vivant, quel travail !"
"Ne meurt de nous que ce qui est déjà mort."
"Une vie éternelle n’est pas une récompense future ; si elle est éternelle, elle existe dès aujourd’hui. Telle est bien la pensée de Jésus : on accède à cette vie par une conversion immédiate, et on la choisit par comparaison et par expérience."
- Le Bonheur
Autant d’êtres humains, autant de positions distinctes face au bonheur ! Mais la majorité de ceux qui en ont fait l’expérience est unanime : le bonheur est à découvrir, à cultiver à l’intérieur de soi, en se désencombrant, en se mettant à disposition, en ayant le courage ou la confiance de miser, non pas sur du vent, mais sur le Vent du Saint-Esprit, ce souffle qui nous fonde, qui nous anime au plus profond. Non pas lâcher prise, mais donner prise au Vent en déployant ses voiles.
- La prière du Notre Père à partir du livre "Notre Père" (Fleurus 1956, Desclée de Brouwer,1997).
Il nous a fallu pas moins de sept rencontres pour arriver à lire ce livre et à en débattre. À la fin de cette lecture, nous avons décidé que chacun, à sa manière, pourrait reformuler cette prière. L’un d’entre nous en a fait une magnifique brochure avec dessins. C’est un merveilleux cadeau que nous nous sommes fait les uns aux autres (...).
- L’Eucharistie. Ce sujet nous a révélé, une fois de plus, nos différences quant à la signification profonde de ce sacrement. Pour certains, c’est véritablement un sacrement, et pour d’autres, un acte symbolique de partage et un rappel de ce qu’a fait Jésus. Cependant, l’échange a toujours été fraternel et respectueux envers les idées de chacun. L’Eucharistie n’est pas complète, si nous n’avons pas les deux mouvements : le vertical et l’horizontal, à savoir : le sacrifice du Christ pour la multitude en rémission des péchés et la communion entre les fidèles.
- L’Incertitude, à partir des "Chemins de foi" (Centurion, 1990).
L’incertitude est un moteur qui nous tient en évolution, une source de beauté et de tragédies. Les deux contenants de l’incertitude sont : la peur et l’espérance. Elle permet d’apprendre à nous surpasser et à nous perfectionner. C’est dans l’incertitude que l’on choisit sa vie spirituelle et tous les autres choix. Jusqu’à la fin de mes jours, j’aurai la certitude que je mourrai dans l’incertitude. "La foi est faite d’incertitudes surmontées."
- Itinéraire d’un croyant fidèle et libéré à partir du livre qui a le même titre (autoédité, 2011).
Un membre du groupe qui a bien connu Louis Évely nous a résumé, en plusieurs rencontres, ce livre. Nous avons tous pu comprendre, à la lecture de ce journal, la tension permanente que Louis avait en lui, entre une déception mal dissimulée par rapport aux responsabilités mineures qu’on lui avait données et les exigences morales qui étaient les siennes, en vue de sa quête d’absolu sur le plan religieux. Il devait assouvir sa soif profonde d’être en communion personnelle avec Dieu. Pour réaliser cela, il sentait constamment le besoin de s’en remettre à Lui. Il dit avoir besoin sans cesse de faire quelque chose d’essentiel, d’être continuellement dans l’absolu, d’observer la vie en se plaçant au foyer de la loupe, d’influencer sa vie en laissant passer à travers lui, la grâce de Dieu. Cette ligne directrice que Louis a maintenue toute sa vie s’est tendue vers un idéal de sainteté.
- Le prochain thème que nous traiterons : l’Espérance.

~~~~~~~~~~~


Ce 14 janvier, nous avons tous regretté l’absence de Marianne qui avait prévu de nous recevoir chez elle, sa maman étant hospitalisée.
Andrée nous a quittés le 2 février dans l’amour et la sérénité, imprégnée de la foi et la ferveur de Louis ÉVELY. Sa présence, sa douce énergie, sa qualité d’écoute, sa connaissance en profondeur de Louis nous ont nourris et enrichis. Elle restera présente à chacune de nos rencontres. La cérémonie d’adieu a eu lieu à l’église catholique de Collonges-Bellerive, illustrée par des textes de Louis. Notre groupe était bien sûr représenté et bien présent par le cœur et l’esprit.
Bernard WEBER nous a résumé et commenté la 2ème partie du livre "Itinéraire d’un croyant" (pages 78 à 90).
Ces pages relatent le vécu, pensées et réflexions personnelles de Louis, dans la période de 1937 à 1941, affecté (en réalité sous-employé vu sa brillante intelligence, ses vastes connaissances et sa forte personnalité) à un poste de surveillant-éducateur au Collège Cardinal Mercier dont il deviendra plus tard le directeur.
Sur un plan personnel, cette période correspondait à sa rencontre et apprentissage d’éducateur de jeunes adolescents dont la majorité n’était pas spécialement curieuse, ni éveillée intellectuellement et spirituellement, en tout cas par rapport à ses attentes et exigences personnelles (qu’il s’appliquait avant tout à lui-même).
Son journal montre bien la tension permanente en lui entre une déception mal dissimulée par rapport à un idéal de rigueur, d'exigence morale de dépassement et sa quête d’absolu sur le plan religieux, en constatant chez la plupart la mollesse, la petitesse, le manque d’idéal et le manque de courage et de persévérance.
En même temps, Louis était très conscient qu’il avait malgré tout une noble mission : celle de prendre ces élèves tels qu’ils étaient, en percevoir les beaux côtés, apprendre lui-même la modestie en luttant contre son orgueil, son impatience et son impétuosité dont il reconnaissait les excès. Cette recherche d’humilité se traduisait notamment dans sa volonté d’être un instrument aux mains de Dieu,
Louis était-il en somme un grand ambitieux ? Dans un sens, oui, mais nous dirions plutôt d’une grande soif d’absolu et de perfection morale. Il était habité par la soif profonde d’être en communion personnelle avec Dieu. Pour réaliser cela il sentait constamment le besoin de s’en remettre à Dieu.
Page 89, il écrit : "J’ai besoin :
- de sentir sans cesse que je fais quelque chose d’essentiel,
- d'être continuellement dans l’absolu,
- d’observer la vie en me plaçant au foyer de la loupe,
- d’influencer la vie en laissant passer à travers moi la grâce de Dieu."
Cette dernière phrase (inspirée de Saint Jean) paraît très représentative de la ligne directrice que Louis a maintenu toute sa vie, tendue vers un idéal de sainteté dont nous saurons par la suite que ce n’est pas la sainteté classique, nourrie de certitudes, de superstition et de bondieuseries.
Quelques mots sur l’incertitude.
J’étais dans l’incertitude de pouvoir transmettre cet écrit de notre rencontre du 14 janvier si Benoît n’était pas à mes côtés : "Alors, c’est devenu une certitude pour moi" !
La phrase qui résume le mieux la conception de la foi de Louis ÉVELY est, selon moi, dans le livre "Le Chemin de ma foi" : "La foi est faite d’incertitudes surmontées".
|Déborah Bouyol|

~~~~~~~~~~~


La réunion du 29 janvier 2011 a eu lieu chez Liliane, en présence de Mary Évely et Henri Bouyol.
Dans un premier temps, on est revenu au thème de l’Eucharistie qui avait été au cœur de la précédente rencontre.
"À propos de l’Eucharistie, Marianne résume la réunion en s’inspirant d’un des derniers livres de Louis, "Si l’Église ne meurt" (1971, p. 92-93). Pour Louis, l’Eucharistie n’est pas d’abord un sacrement mais un partage que Jésus avait institué lors de son dernier repas. Pour se rappeler ce moment, les chrétiens en ont fait un rite et un sacrement. Ils en ont fait un Dieu tyrannique ce qui était à l’encontre de ce que voulait le Christ. Ce partage doit être amitié, joie, tolérance, ce qui n’est pas le seul apanage des chrétiens. La communion avec les gens est plus importante que tout, qu’ils soient croyants ou incroyants. Dans son dernier livre, Louis s’élevait contre les doctrines qui prenaient forme de simulacres. Jésus se voulait simple, il était avec les gens du peuple. Louis disait aussi : « C’est lorsque vous quittez l’église (bâtiment) que vous entrez dans l’É-glise (communion humaine)". Il faut aller au-delà des personnes avec qui on a célébré. Tous les hommes sont nos frères. Notre monde est peuplé de gens qui ont d’autres croyances, d’autres cultures, qui sont parfois athées. Dieu n’a pas besoin de louanges. Il nous témoigne son amour, son attention, et en retour, pour le chrétien, ce qui importe c’est l’ouverture aux autres. Pour aimer Dieu il faut en effet s’ouvrir aux autres, les écouter, les aider, partager avec eux leurs joies et leurs souffrances. Cette rencontre des êtres qui nous entourent importe plus que des communions de paroisse."
À propos de "Gérer nos incertitudes", la réflexion ne fait que s’amorcer ... Remarques notées pendant la réunion :
Assurément, on peut songer à l’Évangile. "Pourquoi vous effrayez-vous, hommes de peu de foi ?" (Jésus à ses apôtres dans la barque au milieu de la tempête) : On ne peut périr en compagnie de Jésus qui ne peut que nous sauver, même en dormant." "La confiance est la chose la plus naturelle que nous demande Jésus. – Cependant, "Dieu est une réponse qui nous porte mais aussi une terrible question que nous nous posons." "La foi authentique est la capacité de vivre avec ses doutes." – On peut penser aussi que "L’incertitude est un moteur. La vie elle-même est incertitude, doute." "L’incertitude peut être une chance. Elle nous aide à nous poser les vraies questions. C’est un moteur de recherche." Par conséquent, "si intérieurement, on a de l’espoir, de la confiance, on pourra toujours avancer. Si on est relié à sa source, à soi-même, le moteur sera activé, on pourra donner du sens aux choses."

~~~~~~~~~~~

Nos évènements passés et à venir :
:  
du 3 au 21 mai 2011 :
Exposition "Louis Evely, Paroles d'un homme de foi" à l'Espace Fusterie à Genève, à l'initiative du pasteur Blaise Menu
Lyon




Groupe Transmission de Lyon :
Michel Barlow
14, impasse Cumin
F 69005 LYON
(Le Point du Jour, bus N° 46, 49, 30, arrêt : la Favorite)
tél +33 4 78 25 99 19 ou +33 6 82 60 55 59
michel.barlow@wanadoo.fr

~~~~~~~~~~~

Notre groupe se présente :
Le groupe existe depuis 2005-2006 (dans le prolongement de la session à l’Aube, à l’occasion des vingt ans de la disparition de Louis Évely). Il compte depuis peu quinze personnes : en effet, après la soirée du 10 février 2011 à Lyon, pour célébrer le centenaire de Louis, notre effectif s’est accru de 50%, passant de 10 à 15 !
Avant la mise en route proprement dite du groupe, on a cherché pendant plusieurs mois la formule. Notre hésitation venait de ce qu’au départ, Philippe Prat, qui est le vrai "père fondateur" du groupe, avait un objectif ambitieux : réaliser une sorte de fraternité à l’image des fraternités Charles de Foucauld qu’avait animées Louis. Après de longs (et parfois âpres) débats, plutôt que de ne rien faire du tout, on s’est rabattu sur une formule plus modeste.
On se réunit tous les mois, chez moi (car la maison est facile d’accès par les transports en commun et ne pose aucun problème de stationnement pour qui vient en voiture.) Ma seule crainte, c’est que la table de ma salle à manger soit trop petite, le jour où toutes les personnes inscrites seront présentes !
On a un moment de convivialité autour d’un jus de fruit et d’une tarte aux poires (ma spécialité !) : on échange de nouvelles des uns et des autres, puis la réflexion "part" d’un texte de Louis (actuellement le livre "Notre Père"). Philippe aime dire qu’on n’est pas là pour faire de "l’évélyologie". Il ne s’agit pas d’étudier pour elle-même la pensée de Louis, mais de l’utiliser pour construire notre propre pensée, notre prière, notre action ...
Le groupe est pluriconfessionnel : il y a des catholiques, des réformés, et puis, comme dit Charles, un membre du groupe depuis le début : des gens qui sont "sur le parvis" : ils ne se sentent pas à l’aise à l’intérieur de telle ou telle Église ; mais ils n’ont pas coupé tous les ponts avec elle.
|Michel Barlow|

~~~~~~~~~~~

Un aperçu de la vie de notre groupe :
En ce début d’année scolaire, nous avons fini nos échanges autour du premier livre publié par Louis, Notre Père (1956) : un ouvrage qui nous a paru rempli de pistes intéressantes ... mais en même temps dont le style a un peu vieilli. On ne repère pas toujours, en lisant les premiers livres de Louis, qu’ils ont pour la plupart été d’abord des prédications de retraite – et la parole ne produit pas le même effet quand on l’entend de la bouche de l’orateur, ou quand elle est retranscrite noir sur blanc. "À froid" et à la seule lecture, certains passages paraissent de "trop belles envolées" qui surprennent ou posent question si on les prend au premier degré !
Depuis notre dernière rencontre, nous travaillons sur Le Chemin de joie : méditations sur les apparitions du Ressuscité. Le livre est paru en 1968, mais a dû être écrit et parlé bien avant. Parmi les lecteurs de ce bulletin, quelqu’un sait-il ce qu’est "Aranzazu" qui est mentionné sur la page de titre à l’intérieur du livre : un "lieu-dit", le nom d’une maison d’accueil ?
La première réunion autour de ce livre a été animée (au meilleur sens du terme) d’échanges très personnels. Et c’est bien pour nous, ce qui fait la richesse de ces réunions : la rencontre en profondeur du vécu humain et religieux de chacun, qui tisse entre nous une profonde amitié. Y a-t-il meilleur moyen de se laisser interpeller par le message de Louis ?

~~~~~~~~~~~


Le groupe poursuit sa lecture du Notre Père (1956) de Louis Évely : une réunion mensuelle et conviviale, en fin d’après-midi, avec de nouveaux adhérents… et de fréquentes absences des uns ou des autres, pour raisons de santé notamment. Nous avons eu le chagrin de perdre, cet été, la gentille Marie-Andrée Tillet (dite Maïa).

~~~~~~~~~~~

Nos évènements passés et à venir :
:   jeudi 10 février 2011 : Table-ronde débat sur Louis Evely au Grand temple de Lyon, avec Anne Faisandier, Max Bobichon, Christian Terras
:   sur RCF Lyon Fourvière : Emission "Croire et agir" consacrée à Louis Evely, du 31/01 au 06/02/2011
L`Aube




Groupe Transmission de L`Aube :
Mary Evely
Les Combeaux
F 26400 Piégros la Clastre
tél +33 4 75 40 00 08
evelymary@wanadoo.fr

~~~~~~~~~~~

Notre groupe se présente :
Il est difficile de faire un compte rendu de la vie du groupe, parce que nous n’avons pas de sujets spécifiques d’échanges pour nos réunions. Elles se déroulent de façon très variable, d’une fois à l’autre. Chacun évoque les ressentis qu’il a pu avoir après la réunion précédente. Et en écho, Henri Bouyol ou tel ou tel d’entre nous lit des passages de Louis Évely. Difficile aussi de dire le nombre de membres du groupe : certains arrivent, d’autres partent ... En tout cas, nous sommes sept ou huit à être présents à cette session. Les réunions ont lieu en gros tous les mois et demi ...
|Jean Rappard|

~~~~~~~~~~~

Un aperçu de la vie de notre groupe :
Nous étions 7 pour la réunion du 25 mars 2012 chez Mary. En évoquant ce qui s'est dit à l'A.G. de décembre à Avignon, nous sommes revenus sur les définitions à donner aux mots de Christ, Jésus, Fils de Dieu, etc ... Pierre nous dit que les mots : "Fils de Dieu", en parlant de Jésus, sont cités plusieurs fois dans la Bible, le Parfait serait celui qui est tout différent, le Tout Autre, le Tout Puissant est celui qui est capable de tout ... par amour, le terme Oint signifie celui qui est investi, désigné pour remplir une tâche, le mot Église concerne une assemblée.
Bref, il nous semble important de redéfinir des formulations à partir de nos expériences.
Henri trouve qu'il est aussi important de revaloriser le personnage de Jésus, celui qui, d'après Victor Hugo, "a été capable de mettre Dieu au monde" (je ne crois pas que Louis dirait le contraire). Il nous invite à revisiter tous les symbolismes des Évangiles, ainsi cette phrase: "Là où deux ou trois sont réunis en mon nom, je suis au milieu d'eux!"
Concernant ce "symbole", Mary lit un article sur la Présence Réelle, paru dans la revue protestante "Évangile et Liberté" (dans laquelle Louis a publié des articles durant de longues années). Son auteur, Louis Pernet nous parle du désaccord entre catholiques et protestants sur le sens de ces mots. Tout bon protestant, dit-il, croit que le Christ est bien là, lors de la célébration de la Cène, ce n'est pas une illusion ni une mascarade. Mais nous ne croyons pas que cette présence soit matérielle, elle est spirituelle et symbolique. Ainsi, il donne comme exemple: "Si je vous montre une photo de moi, c'est vraiment moi, mais tout le monde sait que c'est une photo. De même, quand les palestiniens ont pris le drapeau Américain pour le brûler, cela représentait bien toute l'Amérique et sa politique présente dans l'objet. Cette Présence Réelle dépend donc de la disposition d'esprit du fidèle, et l'Esprit Saint est appelé, non sur les espèces, mais bien sur les fidèles qui les reçoivent comme étant le corps et le sang du Christ. Il semble que ce point de vue soit très proche des convictions de Louis.
En fin de réunion Mary a posé au groupe, ainsi qu'à tous les membres de Transmission que cela interpelle: "À l'âge qui est le vôtre, choisiriez-vous de vous refaire baptiser dans l'Église qui est la vôtre ?"
Si je pose cette question, dit-elle, c'est qu’ayant déjà écrit deux livres, l'un pour ma petite fille sur la confirmation, et l'autre sur la première communion, j'en ai commencé un troisième sur le baptême pour mon arrière-petite fille qui a reçu ce sacrement (encore un terme à bien définir). Mais j'avoue que cette fois, je reste un peu en rade. Comment expliquer cet engagement à un enfant de 6 ans?
Je trouve intéressant de nous reposer cette question car, pour la plupart d'entre nous, on ne nous a pas demandé notre avis pour nous faire baptiser. Quelle signification cela aurait-t-il encore pour moi si ce n'est de m'affirmer comme faisant partie de la grande famille de Jésus, et donc chargée de la responsabilité de transmettre son message, et, avant tout, d'en vivre. Oui, pour cela, je me referais baptiser. Et VOUS?
|Mary Evely|

~~~~~~~~~~~

Nos évènements passés et à venir :
: du 17 au 20 mars 2011 : Journées Louis Evely à L'Aube (Piégros-La-Clastre) pour fêter le centenaire de sa naissance
: http://www.louisevely.com : Nous contacter : Ailleurs sur internet : Qui sommes-nous ?

:   4 GROUPES LOCAUX
        
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Bruxelles
    Genève
    Lyon
    L`Aube
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

:  DES EVENEMENTS
        
    En ce moment :
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Rencontre autour de Louis Évely et Marcel Légaut à L'Aube du 18 juin au dimanche 22 juin 2014
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Vivez le temps de Noël à L'Aube : du samedi 21 (16h00) au Jeudi 26 décembre 2013 (10h00)
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
du 16 au 21 août 2012 : Les échanges de L'Aube ; rencontre, réflexion et détente dans la Drôme
etc ...
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

:  UN BULLETIN
        
    Dans le numéro 13 :
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Des expériences qui de l’intime vont vers l’universalité
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
En écho, le silence
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Ma disponibilité fondamentale à l’accueil
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

:  UN FORUM DE DISCUSSION
        
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
... FXeMDfDcNqbtLKqHi ...
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
... eGnITnRMZOKOgV ...
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
... xhMaghzXXEHjnt ...
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

:  DES PUBLICATIONS
        
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------




:  ADHEREZ MAINTENANT !